1) Comment vérifier son installation actuelle?

Quand vous faites une analyse de vos installations électriques, il convient d’être strict, notamment si votre maison n’a pas été bâtie nouvellement.

Comment installer un variateur à la place d’un interrupteur va et vient ?

Apprenez à installer un variateur à place d’un interrupteur va-et-vient en 6 étapes !

D’abord, vérifiez une a une les prises et les interrupteurs de votre logement. S’ils sont abîmés ou un peu délogés de leurs localités initiales, change-les sans attendre. De plus, il faut les rénover pour suivre les normes modernes NF.

Ensuite, examiner l’état du câblage en vérifiant si les fils qui traversent votre maison ne soient pas a dénudés, ni joints dans des tuyaux métalliques ou des moulures en bois. Si c’est le cas, intervenez vite. De plus, si les prises n’ont pas de prise de terre, autrement dit si elles n’ont que 2 creux, mais pas de patte métallique, il faudra aussi intervenir. Enfin, lors de ce contrôle, ouvrez méticuleusement quelques prises et interrupteurs et inspectez si les fils sont en bon état, c’est-à-dire observez si leur isolant est détérioré ou non, si leurs liaisons sont assez fixes… Ou si des prises montrent des déficiences, ouvrez les toutes et réparez-les.

2) Comment choisir l’éclairage de cuisine ?

Avoir un éclairage ajusté aux besoins dans la cuisine s’expose comme une source de confort et de bien-être. Voici comment bien élire votre éclairage de cuisine.

Deux importants critères permettent de choisir la bonne illumination :

 l’intensité lumineuse : une cuisine se décompose en différents volumes qui ont, chacun d’entre eux, des besoins différents en termes d’intensité lumineuse. Les espaces près des éviers, plans de travail et plaques de cuisson nécessitent d’une lumière forte. D’autres espaces moins importants peuvent par contre être employés pour produire un air lumineux authentique

 le design : c’est une question de goûts. Il existe désormais sur le commerce plusieurs produits, des plus traditionnels aux plus modernes pour adapter le modèle des lampes à l’aspect de la cuisine.

3) Méthode pour modifier un interrupteur par un variateur

Un variateur de lumière permet d’amoindrir ou d’amplifier l’intensité étincelant d’un luminaire. Voici comment changer un interrupteur simple par un variateur :

Coupez l’électricité. Faites appui pour enlever l’interrupteur avec un tournevis plat. Détachez ensuite avec le tournevis cruciforme les vis de fixation puis ôtez l’interrupteur de sa place. Dévissez après les petites vis fixant les câbles électriques. Observez chaque bout des fils fractionnés. S’ils ne sont plus tordus, remettez-les en place avec une pince planétaire.

Introduisez les fractions dénudées de ces fils dans les endroits établis en-dessous des vis et serrez-les avec le tournevis cruciforme. Glissez le variateur dans le mur sans appuyer les fils. Enfin rétablissez le courant et essayez votre variateur.

4) Comment monter une douille ?

La douille est l’élément qui maintient l’ampoule et permet de l’actionner. Il existe divers styles de douilles et elle s’installe facilement.

Toutes les douilles sont composées de 3 éléments :

 le noyau : permet d’exciter l’ampoule. Il est formé de deux bornes dans lesquelles sont introduits les fils et de deux petits plots qui pourvoient le contact avec ceux de l’ampoule

 le culot : où est inséré le noyau. Il est perforé pour laisser passer le fils d’alimentation

 le corps : lié au culot, il permet de fixer l’ampoule sur le lustre.

Pour monter convenablement une douille, suivez les étapes suivantes : desserrez le culot du support de lampe, circulez un fil dans le culot et relâchez les vis des bornes du noyau. Insérez ensuite les fils, après les avoir dénudés et entortillés, dans les bornes et resserrez bien les vis. Encastrez le noyau dans le culot. Pour cela, contrôlez à ce que l’entaille du noyau se retrouve bien en face de la bouffissure du culot. Enfin, réunissez le tout avec le corps de la douille.

5) Mettre un interphone chez vous

Les interphones sont bien efficaces pour la sécurité. Même s’il est recommandé de contacter un professionnel, il est faisable d’installer soi-même un interphone.

Voici comment :

Posez la platine extérieure en déterminant l’emplacement des vis puis attachez-les. Votre platine doit se voir à environ 1,20 m du plancher et 40 cm d’un angle revenant de mur puis reliez-la. Pareillement, localisez les places des ancrages du boîtier technique et mettez-le à 90 cm près du sol. Ce coffret technique doit se trouver de l’autre côté du mur sur laquelle se trouve votre platine. Ensuite placez des piles dans le coffret et activez le système.

Refermez le couvercle en vérifiant l’imperméabilité de l’ensemble et installez l’antenne sur le boîtier technique. Enfin, mettez en place le combiné chez vous, entre 0,90 et 1,30 m, idéalement à environ 1,20 m du sol et à plus de 40 cm d’un angle rentrant de mur.

6) Comment bien choisir votre carillon ou sonnette ?

La sonnette électrique nommée carillon, est la sonnerie de présence le moins cher du commerce. La simplicité de l’appareil est l’un de ses essentiels atouts. Quand vous en achetez, examinez ceux-ci :

– La portée maximale : la portée des ondes radio (100 à 200m) est le critère le plus important pour les modèles sans fil. Si vous habitez dans un logement où l’habitation est éloignée du portail de la propriété, optez pour une version filaire, car il n’existe pas sur le marché de carillons sans fil ayant une portée supérieure à 200 m.

– Les accessoires : les carillons peuvent inclure des options complémentaires telles que l’ajout d’un capteur de mouvement à mettre à l’accès au logement, le choix d’une sonnerie selon vos goûts, ou encore l’émission d’une lueur étincelant pour les individus sourdes.

7) Testez votre fil électrique convenablement

Au cours de travaux ou lors d’une panne, on peut être amené à contrôler la présence de courant dans un fil électrique. Voici comment tester un fil électrique sans danger.

Il peut arriver, notamment dans les anciens bâtiments, que le code couleur ne soit pas honoré, ce qui peut poser problème lors du changement d’une prise par exemple.

Mettez le multimètre en position volts alternatif calibre 250 minimum. Un contact sur le fil à vérifier. L’autre contact sur l’endroit où vous voulez comparer.

Surtout pas sur votre doigt mais sur une borne de terre, un élément métallique relié à la terre, un conducteur enveloppé bicolore vert-jaune identifié ou mieux encore, dans le tableau électrique sur la borne de terre, à condition qu’elle soit unie convenablement.

Bref, si la valeur affichée est comprise entre 200 et 250 V, le fil concorde à la phase.

8) Utilisation d’un domino

Le raccord de câbles ou fils électriques est obligatoire lors d’activités électriques. Pour cela, raccordez un domino, qui grâce à ses vis, attache les câbles. Pour les apprentis, suivez seulement les conseils pour utiliser un domino.

Coupez votre discontacteur, puis tirez vos fils électriques et dénudez-les. Introduisez ensuite les fractions dénudées dans les cubes de jointure du domino, après les avoir cintrées s’il s’agit de fils flexibles. Par un tournevis, serrez les vis pour fixer le fil. Il faut que le cuivre de ce dernier ne soit plus visible à la fin de l’ouvrage.

On voit souvent des dominos avec un fil dans un sens et l’autre dans l’autre sens. La bonne utilisation est tous les fils entrant dans le même sens et pouvant être fixés par les 2 vis. Ne laissez pas en barrettes pour pouvoir mieux aligner les raccords dans la boîte. Arrangez-vous bien avant de scinder les fils. Utilisez vos dominos avec anti-cisaillement. Éventuellement, étamez les câbles multifilaires. Un vissage parfait est important pour esquiver les dégâts pouvant mener à un incendie et des pannes introuvables.

9) Montage d’une fiche 6 ampères

Monter une fiche 6A est un travail très facile et pratique. Ce genre de fiche est ajusté aux lampes de chevet (pour table de nuit) et aux petits dispositifs à double isolation dont l’énergie ne dépasse pas 1300W.

Pour monter cette fiche, veillez à couper le courant. Les fiches 6A doivent être jointes à des fils méplats ou circulaires dont le diamètre est de 0,5mm à 1mm.

Maintenant, enlevez le dispositif du capot en le tirant. Vous pouvez peut-être utiliser un tournevis si c’est ardu. Après, interceptez le capot sur le câble et dénudez les fils. Dévissez ensuite le serre câble et les vis concordant aux bornes de la fiche. Unissez maintenant chaque fil à sa borne et fixez les vis à fond. Mettez le câble dans son emplacement et bloquez le serre-câble. Enfin replacez le capot.

10) Câble abîmé : réparez-le vite

Si vous remarquez un faux contact sur un montage électrique ou un fil fractionné, il faut faire une réparation rapide. D’ailleurs, il est facile de restaurer soi-même le câble détérioré.

Par une pince coupante, dénudez le fil aux bouts et coupez un morceau d’enveloppe. Faites attention de prévoir une longueur supérieure à celle de la surface dénudée. Assemblez les fils ligaturés. Connectez-les ensuite par un fer à souder et un étain. Infiltrez la partie coupée au centre de la soudure. Après réchauffez-la avec un briquet.

Les épissures (quand vous torsadez les brins de 2 fils électriques pour les unir) sont refuser sur des aménagements fixes. En effet, elles sont conçues pour les conductibles flexibles isolés à l’intérieur des machines électriques amovibles, pour des petits dépannages.

Vos dernières recherches sur 1) Comment vérifier son installation actuelle? : electricité entreprise La Ferte-Sous-Jouarre, électricité industriel, travaux artisan 77190, recherche électricien, photo électricité Aubervilliers 93300, recherche emploi électricien, artisans electricien Le Pecq 78, installation prise électrique, cfa electricité paris Marolles-En-Hurepoix , tarif artisan electricien, recherche electricien batiment 95570, emplois electricien batiment, recherche artisan electricien Provins 77160, mise en service installation électrique, electricien auto entrepreneur Garges-Les-Gonesse 95, installation éléctrique